Accueil > Z comme archives > Activités ponctuelles > 2012 > Semaine thématique > Alternative à l’école

Alternative à l’école

Seconde tentative : 22 – 27 / 04 / 12

mercredi 11 avril 2012

Alternative à l’école
Seconde tentative : 22 – 27 / 04 / 12

Une première semaine d’alternative à l’école s’est déroulée du 19 au 23 mars à Périple en la demeure. Cette initiative est née d’une envie, celle de continuer à enseigner malgré la fermeture de Pédagogie Nomade, et d’une intuition : si la Communauté Française a rayé de la carte une école qui fonctionnait différemment, nombreux doivent être ceux que le système scolaire exclut, décourage ou marginalise.
Le hasard faisant parfois bien les choses, un article paraît dans De Standaard le premier jour de cette première semaine et confirme notre intuition. Le Sociologue Ignace Glorieux constate que de plus en plus de jeunes quittent le parcours traditionnel de l’école mais que seul 3% d’entre eux obtiennent un diplôme par une autre voie. Par ailleurs, le circuit de la formation continue, initialement conçue pour des adultes souhaitant reprendre une scolarité, est de plus en plus sollicité par des jeunes n’ayant pas terminé leur scolarité dans une école traditionnelle. La formation continue ne consiste alors qu’en une prolongation de l’école traditionnelle et n’est en aucun cas une alternative à celle-ci. Ignace Glorieux regrette donc l’absence d’alternatives à l’école : « La formation continue est souvent trop scolaire et le jury central entraîne un isolement, il faudrait une alternative à ces deux extrêmes ».

Une discussion en présence des parents, à la fin de cette première semaine, a relevé des attentes pour le moins divergentes de la part de ces derniers : certains souhaitent que leur enfant retourne à l’école pour terminer une scolarité classique, d’autres, au contraire, souhaitent que leur enfant évolue de manière totalement volontaire dans l’apprentissage, sans que celui-ci ne soit assujetti à de quelconques formes de demandes de résultats, autrement dit de contraintes, caractéristiques de l’enseignement traditionnel.
La question qui en découle est donc de déterminer si ce que l’on souhaite mettre en place à Périple peut répondre aux besoins et aux attentes variées de ces jeunes (et de leurs parents).
Sans vouloir fermer les yeux sur ces divergences, nous continuons de croire que ce que nous proposons à Périple peut répondre à ces attentes qui, à première vue, peuvent paraître contradictoires.
En effet, il ne s’agit pas de présenter L’alternative à l’école, il n’est rien de ce qui est proposé ici qui se définit, se fige, s’établit comme une courbe fixe, inaltérable et croissante vers une seule définition du rapport au savoir étant donné que, par définition, une alternative ne se présente que lorsqu’il y a possibilité de choisir.

Il s’agit d’acquérir, ici comme ailleurs, une autonomie de l’apprentissage. C’est un des objectifs de la semaine. Il est cohérent que le jeune, en venant à Périple, y vienne pour faire quelque chose, s’engage envers lui-même dans une démarche d’autonomie. Il est aussi cohérent que les jeunes ne soient pas accompagnés de ses parents pendant la semaine, ce qui n’empêche pas une certaine proximité des parents s’il le souhaite. Mais l’objectif reste que le jeune prenne en main son apprentissage par lui-même, en se servant des ressources qu’offre le lieu : des personnes, des livres, des outils, des activités…
« Il s’agit de mettre la personne en situation de se servir de sa propre intelligence, non pour arriver au but mais pour se frayer un chemin » J. Rancière.

L’implication vers ces ressources est simplement le contour du rapport à cultiver entre le lieu, ses activités, ses acteurs, ses principes et ceux qui désirent venir passer une semaine mise en place au sein de ce qui est.

Pratiquement :

 Les activités commencent à 09H00, nous déjeunons ensemble à 08h30. La préparation du petit déjeuner est prise en charge, à tour de rôle, par un jeune et un référent. Le petit déjeuner est le moment opportun pour se rappeler la programmation du jour et partager ses désirs.

 Le repas de midi se déroule à 12h30 et est préparé une heure avant par tout le monde.

 Le soir, le repas a lieu à 19h30.

 La semaine débutera le dimanche 22, à 20H00 afin de permettre un moment de discussion avec tous les participants de la semaine, avant d’embrayer sur les activités lundi matin. Elle se terminera vendredi après le repas de midi.

 Il est possible pour chaque jeune, s’il le désire, de nous envoyer des propositions d’ateliers concrètes et réfléchies : temporalité, matos, objectifs,… De notre côté, nous proposons un éventail d’activités de sciences, de littérature, de langues, de sport, d’histoire… suffisamment large que pour y insérer d’autres propositions. On élaborera un planning, une semaine avant, avec toutes les activités proposées à ce moment-là.

Les différentes propositions d’ateliers ou autres remarques par rapport à cette information peuvent être envoyées sur ces adresses mail : sri@pedagogienomade.be et kst@pedagogienomade.be ou, par courrier, à l’adresse : 8 rue du roy 6670 Limerlé.

Au plaisir de vous voir lors de cette semaine.