Accueil > Maison Deligny > actualité de la maison deligny > le brouet de la sorcière

le brouet de la sorcière

dimanche 28 avril 2013

Il a peut-être été empoisonné...

Bouche sèche, troubles de la vue, tremblements, douleurs dans les jambes, rigidité des muscles, fièvre, syncopes quand il change de position, il ne va pas très bien, le petit qui vient de nous arriver là. Il s’embrouille dans l’espace et dans le temps. Insomniaque, il a perdu le goût. Cauchemars, hypertension, obstruction nasale, maux de tête sont accompagnés d’une érection permanente incongrue. Nausées et vertiges, picotements dans les mains et les pieds, troubles de la concentration, anxiété, douleurs articulaires sont ses compagnons de jeu, et rétention urinaire, hallucinations, gingivite, éruptions cutanées et troubles psychotiques le distraient parfois de ses allergies et des battements irréguliers de son cœur. Il s’étonne de ses lèvres gercées, de ses oreilles gonflées et purulentes. Comme sa mémoire lui joue des tours, il oublie peut-être cet enfer quotidien.

Mais qu’est-ce qui s’est passé ?

Ce n’est pas un enchanteur fou, une sorcière déjantée qui l’ont empoisonné avec le venin d’une vipère décapitée sous la lune pleine, ou la bave d’un crapaud mélangée au sang d’une chauve-souris. Le tortionnaire a une blouse blanche et se rend, très satisfait de lui, au banquet du Rotary au volant d’une puissante berline. Il jouit d’une excellente réputation et d’un prestige social indéniable, et il a prêté le serment d’Hipocrate.
Au gamin qui lui a été confié, il a administré un cocktail de substances brevetées, approuvées par l’OMS et remboursées par la sécurité sociale : elles s’appellent Etumine, Soframycine, Kemadrin, Catapressan, TrazodoneMylan, etc.

Que soignent-elles ? De quelle maladie la guérison coûte-t-elle un prix si élevé ?
On n’en sait rien, mais les troubles du petit résultent de leurs effets secondaires. A la proposition de ranger ces drogues à leur place, c’est-à-dire à la poubelle, le petit, qui a l’habitude de toujours dire non, répond affirmativement. Ça l’intéresse de goûter à la vie sans chimie.

Quelques jours plus tard, il a retrouvé l’appétit, le sommeil, et un vélo. Sa peau, ses lèvres et ses oreilles vont mieux, et au regard des poisons dont il est occupé à se purger, nous rions de nous-mêmes quand nous nous entendons lui rappeler que les cigarettes, qu’il apprécie un peu trop peut-être pour ses treize ans, peuvent nuire à sa santé.