Accueil > L’association > Projet Périple en la Demeure > Etymologie

Etymologie

mercredi 24 octobre 2007, par Antoine Janvier

"PéRIplE en LA DEmeUre"

périple : n.m. est emprunté (1629) au latin periplus " navigation d’exploration autour d’une mer, d’un continent ", lui même emprunté au grec periplous qui se dit aussi par métonymie de la description des côtes. Periplous est composé de peri " autour " et de plous " navigation ", dériver de plein " naviguer " qui appartient à une famille indo-européenne dont font partie le russe plavati " nager " et le verbe impersonnel latin pluit " il pleut ". Le mot a suffisamment voyagé, et évoque assez l’exploration pour coller au projet. L’allusion à la pluie contribue à le localiser en nos humides contrées. demeure : déverbal de demorari " tarder, s’arrêter, puis rester, séjourner " en passant par l’italien et le provençal " rester un certain temps là où on se trouve ", attesté une première fois sous la forme de demure " laps de temps ". Le seul emploi vivant du substantif employé librement est " lieu de séjour, maison ". A noter l’expression mettre en demeure : mettre dans une situation où on est responsable Même remarque : l’étymologie décrit l’autre partie de ce qu’on fait.

L’expression il y a péril en la demeure " il y a danger à rester dans la même situation, à attendre " se trouve ainsi efficacement détournée : le voyage (dans tous les sens du terme), s’organise dans et à partir du lieu où on est amené à passer et séjourner un certain temps (surtout s’il pleut…)